Les plus importantes SCPI présentes à Lyon

Les opportunités locatives à Lyon sont nombreuses. La métropole d’Auvergne-Rhône-Alpes est si attractive que de grandes SCPI parisiennes y acquièrent de nombreux immeubles. Cela s’inscrit en même temps dans la volonté de ces dernières de diversifier au mieux leur parc immobilier. Mais avant d’évoquer les caractéristiques des grandes SCPI qui investissent en région lyonnaise, nous commencerons par rappeler le fonctionnement de ces sociétés en général.

Le mécanisme de la SCPI

L’investissement locatif classique implique que vous injectiez plusieurs milliers d’euros dans l’opération. Investir dans une SCPI implique seulement que vous achetiez une part pour quelques centaines d’euros. Vous n’êtes pas propriétaire des immeubles faisant partie du parc immobilier de la société. Mais vous avez l’assurance de recevoir un dividende chaque mois ou tous les trimestres, suivant la politique de la SCPI.

La structure est intégralement en charge de la gestion locative (réception des loyers, réalisation de travaux de rénovation, relance des mauvais payeurs, acquisitions ou ventes de biens, etc.) En tant qu’associé, vous avez néanmoins un droit de regard sur la gestion ou l’évolution du parc. Ce droit s’exerce lors de l’assemblée générale annuelle des associés.

Les risques locatifs sont réduits puisque le parc d’une SCPI comprend des biens situés dans plusieurs villes de France et parfois à l’étranger. De fait, les risques sont répartis sur plusieurs locataires. Le défaut de paiement de deux ou trois locataires sur des centaines n’aurait qu’un impact mineur sur vos revenus locatifs. D’autant plus que la SCPI cible des locataires de différents secteurs d’activité.

Voilà pour ce qui est du fonctionnement général des SCPI. Intéressons-nous à présent à deux des SCPI qui investissent sur le marché lyonnais.

SCPI Rhône-Alpes Méditerranée

La structure est une SCPI régionale dont le parc immobilier se constitue de logements situés dans de nombreuses villes d’Auvergne-Rhône-Alpes comme Lyon et Clermont-Ferrand. La SCPI est également présente dans différentes localités du Sud de la France, notamment Toulouse, Montpellier, Grenoble, Nice et Aix-Marseille.

Le parc comprend également des biens situés d’autres villes européennes dont la plupart sont proches de la frontière française. Des actifs de la société sont ainsi implantés à Genève, Turin, Milan et Barcelone.

Le parc comprend des bureaux, à hauteur de 60 %, des commerces, à hauteur de 20 % et des locaux d’activités, également à hauteur de 20 %.

Résultats de la SCPI au 31 décembre 2018 :

  • 100 % de taux d’occupation foncier
  • 20 millions d’euros de capitalisation maximum statutaire
  • 10 % de rendement

Le prix de la souscription est de 250 euros, sachant que le nouvel associé doit acheter au moins 4 parts, soit pour un montant de 1.000 euros et que par ailleurs, la valeur de retrait est de 225 euros.

La SCPI PF Grand Paris, également présente à Lyon

Comme le nouveau nom l’indique, la société de placement immobilier se consacre essentiellement sur le marché parisien. Entre autres atouts, les revenus locatifs sont stables. Mais surtout, les associés sont motivés par le taux d’occupation des logements. En effet, toutes les SCPI parisiennes n’éprouvent aucune difficulté pour trouver des entreprises locataires. Le dynamisme économique de Grand Paris représente un atout précieux dans la stratégie d’investissement de la SCPI.

Ceci étant, la société ne se détourne pas complètement des opportunités en province. Du temps où elle s’appelait encore PF1, la SCPI du groupe Périal a réalisé un certain nombre d’acquisitions à Lyon. Bien qu’il s’agisse d’une SCPI typiquement parisienne, PF Grand Paris se doit de continuer la diversification géographique (et sectorielle) de son parc immobilier, le but étant de mutualiser les risques locatifs.

investissement locatif investissement immobilier investissement colocation
© 2020