Comment estimer un loyer d’appartement ?

Déterminer la valeur d’un bien est relatif à son propriétaire. Toutefois, l’environnement et la concurrence tendent à fixer une fourchette de prix à laquelle le bailleur doit se référer. Estimer un loyer d’appartement requiert à cet effet une certaine connaissance afin de donner le juste prix.

Les critères de choix

En général, un propriétaire d’appartement peut fixer un loyer à sa guise. Toutefois, pour être sûr de gagner en clientèle, il faut qu’il se réfère au prix en vogue pour le même type de bien, donc, d’appartement. Ma superficie et l’emplacement sont les critères principaux qui influent sur le tarif locataire. Néanmoins, d’autres caractéristiques peuvent varier le loyer. En effet, les loyers en locations meublées sont plus élevés qu’en locations nues. En outre, il y a l’état général de l’appartement et le niveau de performance énergétique. Enfin, il y a les critères de confort de vie tels l’étage, la présence d’ascenseur, la présence de gardiens, la sécurité, le garage…

Fixer le juste loyer

Pour avoir une idée bien précise sur la fixation du loyer, il faut se fonder sur les prix donnés par les autres bailleurs. Il faut donc que vous consultiez les annonces de locations qui correspondent à votre bien. Aidez-vous du web et des magazines d’immobiliers pour cela. Vous pourrez également vous rendre auprès des observatoires des loyers. Il faut aussi tenir compte de la loi en vigueur avant de déterminer un prix. Ceci stipule que vous êtes libre de fixer un loyer pour une première location. Toutefois, si vous changez de locataires, vous ne pourrez augmenter ce tarif sauf s’il y a eu lieu à des travaux de réaménagements ou de rénovations. Dans tous les cas, il est conseillé de suivre la tendance locale en matière de tarif locatif. Ceci permettrait de garder une clientèle et donc, d’éviter les longues périodes de vacances locatives.

Fixer le loyer dans le cadre de la loi Pinel

Rappelons d’emblée que la loi Pinel, depuis 2014, figure parmi les différents instruments fiscaux destinés à favoriser les investissements immobiliers. Aussi, pour faire simple, les personnes fiscalement domiciliées en France peuvent-elles prétendre à une réduction d’impôt dont le taux varie en fonction de la durée de la période locative. Les bénéficiaires de la loi Pinel doivent par ailleurs répondre à un certain nombre de critères, dont le plafonnement des loyers. Ces plafonds varient en fonction du zonage Pinel, mais aussi de la superficie du bien à louer. Par exemple, pour investir dans le locatif à Nantes, qui appartient à la zone B1, il faut savoir que le loyer est plafonné à 10.28 euros le mètre carré. Il est recommandé de faire appel à un cabinet expert pour vous accompagner, non seulement pour déterminer le montant exact du loyer pour un bien, mais aussi pour les différentes démarches administratives et fiscales ou encore pour la gestion locative. Plus largement, le rôle du cabinet consiste à renseigner sur les opportunités à saisir sur un marché donné, ainsi que l’évolution de celui-ci. Les atouts du marché nantais ou rennais, les quartiers à privilégier à Toulon ou à Marseille, les profils de locataires à cibler en priorité à Dijon ou à Paris… tels sont des facteurs qui entrent en ligne de compte dans un investissement locatif.

investissement locatif investissement immobilier investissement colocation
© 2020